NON A LA DISPARITION D’UNE PROGRAMMATION POUR TOUS AU FORUM DES IMAGES !

🇬🇧 go to the English version 🇺🇸

Un nouveau projet sans moyens financiers …

Madame Anne Hidalgo, Maire de Paris, vient d’annoncer officiellement l’ouverture au Forum des images d’une école gratuite, dédiée à la création numérique, sur le modèle de l’école TUMO d’Arménie. Cette école s’adressera aux adolescents de 12 à 18 ans, et ouvrira ses portes en septembre 2018.

Monsieur Claude Farge, ex-Directeur des éditions et du transmédia et de la bibliothèque et des ressources documentaires à Universcience, a été nommé Directeur général du Forum des images avec pour mission la mise en œuvre de ce projet innovant.

Ces informations arrivent dans un inquiétant climat d’incertitude budgétaire. En effet, le premier acompte de la subvention annuelle du Forum des images affiche une baisse de près de 200 000 euros, ce qui semble contradictoire avec ces nouvelles perspectives de développement.

… au détriment de l’offre généraliste existante ?

Cette école, appelée à devenir l’activité phare de l’institution, risque de signer la disparition d’un Forum des images qui, depuis 30 ans, s’adresse à tous les publics, à travers toutes les formes audiovisuelles. L’an dernier, près de 300 000 spectateurs ont assisté à la programmation éclectique et ambitieuse du Forum des images, en participant aux projections, débats, conférences, cours de cinéma, tables rondes et ateliers tous publics.

Pourquoi démanteler un lieu emblématique de l’offre culturelle et cinématographique parisienne, qui a permis au public d’échanger avec des personnalités telles que Shirin Ebadi, Costa Gavras, Xavier Dolan, Christiane Taubira, James Gray, Edwy Plenel, Edgar Wright, Philippe Katerine, Isabelle Huppert, Edgar Morin, Barbara Carlotti, Matthew Weiner, Thomas Piketty, Agnès Varda, ou dernièrement Oliver Stone ?

L’avenir des collections de films (un fonds d’archives unique, riche de près de 9000 titres) est aussi en danger, la salle multimédia les abritant étant désormais dédiée à la nouvelle école.

En l’absence de moyens supplémentaires, le développement de ce nouveau projet ne pourra se faire qu’au détriment des activités existantes, conduisant à un appauvrissement de l’offre proposée au public (moins de séances, contenu anémié) et à une réduction certaine du personnel.

Mobilisons-nous pour le maintien d’une programmation pour tous au Forum des images !

Faites circuler l’information auprès de vos réseaux !

Manifestez votre soutien en indiquant votre nom, prénom et fonction, si vous le souhaitez.

Publicités

9 commentaires sur “NON A LA DISPARITION D’UNE PROGRAMMATION POUR TOUS AU FORUM DES IMAGES !

  1. Au sein de la belle offre de cinéma dont peut à bon droit s’ennorgueuillir Paris, le Forum des images a su construire une place originale et nécessaire, qui ne doublonne en rien avec ce que proposent d’autres lieux. La suppression ou la réduction significative des moyens de poursuivre ces actions, y compris « de facto » par diminution des budgets serait une atteinte grave à l’ensemble d’une politique culturelle et pédagogique que l’ouverture d’une école ne saurait en rien compenser. Il faux que le Forum des images puisse continuer son indispensable travail.

    J'aime

  2. Une parmi les 300 000 spectateurs de l’an dernier et des années avant, je peux témoigner que le forum des images est vivant, enrichissant pour tous les publics très variés qui le fréquente. Il est à peine à l’age d’un jeune adulte, il a beaucoup à donner.
    Juliette Bonnet

    J'aime

  3. Le forum des images a permis à plusieurs de mes documentaires d’être vus par un public intéressé. J’ai été aussi le spectateur de séances très riches organisées par l’équipe professionnelle de Jean-Yves de Lepinay. Le Forum doit vivre.

    J'aime

  4. Une programmation démocratique ne se réclame pas du « grand public » : elle met d’abord en question la séparation entre des films supposément destinés à une élite cinéphile et d’autres qui relèveraient d’une culture dite de masse. En ce sens, la programmation du Forum des images est pleinement démocratique : par l’agencement singulier des films qu’il élabore, par les cycles de cours qui les accompagnent, par l’éducation aux images qu’il propose à tous les âges, le Forum touche potentiellement tous les publics : il invente, de séance en séance, une communauté réellement hétérogène, unie dans un plaisir du cinéma qui n’entraîne aucune ghettoïsation des spectateurs. Il est vital que le Forum des images puisse poursuivre cette mission démocratique qui est la sienne, et qu’il est l’un des rares aujourd’hui à savoir mener avec autant de soin et d’enthousiasme.

    Dork Zabunyan (Université Paris 8)

    Aimé par 1 personne

  5. Chaque lieu qui programme des films de création à Paris participe au rayonnement de Paris et au rayonnement du cinéma.
    En tant que Professeur des universités (enseignant le cinéma) et en tant que cinéaste, je ne peux que saluer la création d’une école numérique… mais en aucun cas au détriment des activités actuelles du Forum des images.
    Que la Mairie de Paris assume ses responsabilités : si le Forum des images doit avoir d’autres activités à développer que cela soit avec plus de moyens.
    Autrement on serait dans le pur dogmatisme.
    Pire encore : dans une opposition entre un « jeunisme » (l’école numérique pour « les jeunes ») et le patrimoine cinéphile (pour les « vieux »). Ce serait triste et politiquement dévastateur.

    Bravo à toute l’équipe du Forum des images pour tout ce qu’elle a fait jusqu’ici !

    Aimé par 1 personne

  6. Pourquoi opposer l’enseignement et la création à la connaissance historique des images, aux archives et aux rencontres avec des artistes accomplis? S’il faut développer la création numérique, il est indispensable de connaître les images du passé et du présent pour construire. Pourquoi assècher financièrement et matériellement un si bel outil, qui nous a permis de voir ou projeter des oeuvres magnifiques , oubliées ou rarement présentées. Merci au Forum des Images d’avoir montré les films historiques mais rares de mon père, Lionel Rogosin.en 2014
    Michael Rogosin

    Aimé par 1 personne

  7. Effectivement pourquoi opposer un beau projet d Ecole Numérique et un espace comme le Forum des images ?
    A l heure où l amenagement de la ville se pense à l échelle métropolitaine, et dans un urbanisme de résilience les participants à une école numérique qui aura incarné la capacité créative hors de Paris, sauront proposer des liens innovants avec le Forum des images.
    Je me souviens de cette projection d’un documentaire suivie d un echange avec un journaliste de Mediapart…
    Pour la démocratie, il me semble nécessaire que d autres moments de ce type puissent exister dans le futur, qui dépasse des mandatures de gestion politique de nos villes.

    Aimé par 1 personne

  8. L’idée que le Forum des Images pourrait disparaître me scandalise. C’est un établissement culturel majeur de la Ville de Paris. Qui plus est, la Ville a investi de grosses sommes pour en numériser le fonds d’archives documentaires ou commerciales. Je puis en témoigner comme adjoint aux Finances de Bertrand Delanoë entre 2001 et 2008. Jeter, brader ou cacher ce patrimoine unique serait honteux.
    Cette belle école numérique peut certainement trouver un abri dans des locaux peu occupés de la Ville, aux Halles ou dans un arrondissement de l’arc de l’Innovation.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s